Dans La philosophie GreenMa

Je suis Cécile, je suis la fondatrice de GreenMaOn me pose régulièrement pourquoi j’ai créé GreenMa et comment cette aventure a démarré.

 

Voici donc ces quelques mots pour vous partager les moments clés de mon parcours, parce qu’entreprendre (en tant que femme et maman) n’est pas toujours un long fleuve tranquille, mais la passion permet de le traverser ! 

 


 

Depuis toujours, j’ai voulu monter mon entreprise. J’aime créer, me sentir libre de mon temps et de mes choix, aller au bout des choses. L’entreprenariat me donne cette liberté de création.

Quand on me demandait à 20 ans lors d’oraux d’admissibilité, quelle est votre citation préférée ? Je citais toujours Hegel « rien de grand dans le monde ne s’est accompli sans passion ». J’ai encore cette citation en tête et elle ne m’a jamais quittée.

Suivre son intuition (et rêver un peu!)

A 31 ans quand j’ai eu mon fils Hector, je savais que j’étais à un tournant de ma vie. L’intuition. Cette sensation intime qu’il faut aller dans une direction. Le rêve fou de se créer une vie sur mesure en accord avec ses convictions profondes et son métier.

 

Entreprendre, c’est ralentir pour apprendre à bien se connaître.

Ecole de commerce, parcours « classique », 10 ans de le marketing dans l’agro-alimentaire. 10 ans dans un monde où j’ai appris mais où mes valeurs étaient de plus en plus éloignées de mes convictions. Alors à un moment, en plus de nos jobs, avec une amie, on a lancé des livres pour enfants sur les fruits et les légumes par envie et puis pour transmettre certaines choses. 2013.

Cette année où est arrivé mon fils. 2013, cette année aussi où j’ai intégré un programme pour entrepreneurs en cours de transition professionnelle dans un incubateur d’une école de commerce. Cela marquera le début d’un nouveau départ où j’ai pensé et créé ma marque de thés et d’infusions bio sur internet. A ce moment là, les professeurs et intervenants nous demandaient de passer beaucoup de temps à nous connaître : nos valeurs, notre vision de la vie, notre vision d’entreprise. Trouver cet alignement. Trouver cette énergie de nous lever le matin pendant des années.

J’ai lu, beaucoup lu. Ralentir. Ralentir encore. Prendre le temps pour mieux entreprendre. Je me rendais pas compte, avant cette formation, que c’était si important de savoir ce qui nous donne de l’énergie, de comprendre sa façon de travailler et de savoir où on veut aller. L’entreprenariat est si énergivore qu’il faut vraiment faire quelque chose qui nous motive pour trouver tous les jours la force d’avancer, de recommencer, gérer les galères, etc.

Mes piliers sont clairs, mon équilibre réside dans la recherche de liberté, de sens, avec une dimension écologique engagée.

Entreprendre, c’est aussi bien s’entourer.

A force de bien se connaître, de lire, de s’intéresser, de comprendre, on a besoin d’échanger sur des sujets qui nous passionnent. Rencontrer d’autres entrepreneurs est essentiel. Pour moi, les sujets écologiques du quotidien tels que la problématique des déchets, des pesticides, l’élevage intensif, les scandales alimentaires… m’interrogent (le mot est faible). C’est d’autant plus prégnant quand on est maman.

L’impact de l’alimentation et notre mode de vie pour les générations futures m’interpellait. Comment agir à son niveau pour changer les choses ? J’ai découvert face à moi deux autoroutes. Deux routes bien parallèles. L’une motivée à vivre en pleine conscience, à voir la réalité en face et à changer le monde. L’autre conservatrice, réfractaire à l’information et au changement. Fermer les yeux. Vivre comme si. A quoi bon ? Continuer. Malheureusement mon entourage proche roulait à plein poumons sur la deuxième autoroute et j’ai choisi de rester sur la première.

Entreprendre donne la force d’avancer et de recommencer.

Mon entreprise s’est développée. Sarah de Colette nous a référencé. Beaucoup de boutiques ont suivi. Des bloggueuses influentes nous soutenaient. Coline du blog Et Pourquoi Pas Coline a été comme une marraine pour GreenMa 💚

Une communauté était en train de se créer, quelque chose se passait. Je sentais que j’étais sur la bonne voie.

Entreprendre et créer GreenMa m’a donné une force et une énergie indescriptible. Mais entreprendre implique aussi des choix de vie. Quitter une vie qui me demandait de me « recentrer ». Je pense qu’être une femme encore aujourd’hui en 2018 n’est pas toujours simple. Dire stop à mon ancienne vie pour mieux re-démarrer, re-commencer.

Croire en soi et au timing de sa vie.

Aujourd’hui, GreenMa continue de se développer. J’ai pris le temps de faire grandir GreenMa à mon rythme car en tant que maman, j’ai toujours voulu voir mon fils grandir. Je continue à travailler (énormément). Je suis beaucoup plus épaulée. Nous sommes 4 chez GreenMa. J’ai un entourage bienveillant. Je suis bien plus heureuse, j’ai changé de vie, changé de ville, j’ai retrouvé des amis de longue date, je rencontre de nouvelles personnes inspirantes et positives, j’ai intégré le réseau entreprendre et récemment un programme pour entrepreneurs, je suis des cours de Kundalini Yoga avec Julia (vous pourrez livre son interview!) depuis quelques mois et cela me fait un bien fou.

Je crois de plus en plus à la force des femmes et à l’importance d’être en phase avec qui on est vraiment. Car nous n’avons qu’une vie et il est important de pouvoir lui donner tout son sens afin de faire passer les messages qui nous sont chers.

Photo : Lily Fleury Photography


 

Et vous, que pensez-vous des femmes et de l’entreprenariat en 2019 ?

 

 

Articles récents

Laisser un commentaire

0
Heroïnes Green reculer pour mieux sauterinterview green lifestyle cecile greenma
HELLO NATURE LOVER !
Pour recevoir
notre Ebook gratuit de recettes DIY Zero Waste,
nos actus, nos offres et bonnes nouvelles green,
c'est par ici !