Voici Mélanie Lily alias @lilyfairly qui nous partage ses astuces green, son évolution depuis la précédente édition des Héroïnes Green et un super DIY de lessive !

QUI ES-TU ?

J’ai 30 ans, je suis jardinière/guide botaniste dans un grand jardin parisien et je suis l’autrice du blog www.lilyfairly.com et @lilyfairly sur instagram où vous pouvez suivre mon quotidien green et retrouver tout un tas d’astuces pour une transition écologique.

Crédits : Lilyfairly

QUELLE CITATION TE MOTIVE ?

La citation qui me motive en ce moment :

Il vaut mieux des millions de personnes qui font des efforts imparfaits plutôt qu’une poignée de personnes parfaites.

TON CHEMINEMENT VERS UN MODE DE VIE GREEN

> Depuis quand as-tu entamé cette démarche ?

Nous avons entamé une démarche responsable de façon naturelle mais en y allant par petits pas. Ce sont tout ces petits pas fait ensemble qui nous permettent d’être là aujourd’hui. C’était une volonté commune dans notre couple, famille. La première chose que j’ai changé c’est de remplacer les cotons jetables par du lavable, je ne me souviens plus quand car c’est ancré depuis des années et ça fait partit de moi.

> Quel a été le déclic ?

Pour autant le déclic n’est pas si loin, c’est en 2017 que cela a débuté. Dans la démarche que nous avons entrepris, nous avons choisi un chemin plus vert et plus doux pour nos valeurs, nos convictions, notre envie d’apporter à notre famille et notre planète un changement positif, sain et durable. Dans un premier temps nous ne visions pas forcément une vie « zéro déchet » mais une vie plus saine. C’est d’ici que tout est parti. L’alimentation. Revoir notre système de consommation de façon plus simple. De peu à peu quitter le monde commercial des grandes surfaces pour laisser place à une routine alimentaire plus locale, plus centrée sur le circuit court, les producteurs directement. Consommer de saison. Nous y avons vite pris goût.

Peu à peu cela nous a ouvert les portes du monde du vrac. Consommer mieux mais aussi en restant attentif aux déchets que nous pouvons générer.

> Comment se matérialise cette démarche dans ton quotidien ?

Je fais de mon mieux pour ne consommer que ce dont j’ai besoin via les courses en vrac, j’apporte mon déjeuner tous les midis pour éviter d’avoir à manger dehors (ce qui a un effet positif sur mon alimentation et sur mon porte-monnaie), mon alimentation est végétale ce qui m’a permis de gagner en santé (le véganisme ne m’empêche clairement pas d’avoir un métier aussi physique comme le mien où nous faisons de gros travaux tous les hivers en portant assez souvent des roches très lourdes à bout de bras), en tant que blogueuse green, je n’accepte que les envois de produits qui me sont réellement utiles afin de limiter ma consommation de biens matériels mais aussi parce que je ne me vois clairement pas devenir un panneau publicitaire pour les marques.

Mes proches comprennent et soutiennent ma démarche même s’il y a parfois quelques ratés au niveau des cadeaux d’anniversaire par exemple. Mais je ne leur jette pas la pierre. Nous vivons dans un monde tellement consumériste qu’il est difficile de se détacher de ses habitudes et ce même pour moi. J’ai semé quelques graines par-ci par-là dans mon cercle familial et d’amis et je suis ravie de voir les efforts fournis par chacun.e. Ma grand-mère est devenue végétarienne à l’âge de 70 ans, chose que je n’aurais jamais imaginé venant d’une femme de son âge car on dit souvent des personnes âgées « elle ne changera pas à son âge ». Et bien elle est la preuve que si, on peut changer et évoluer à tout âge, il suffit juste d’en avoir la volonté. Mon copain n’est pas vegan mais il est très ouvert au sujet, mange peu de viande et respecte parfaitement mon alimentation et adore faire des expériences culinaires végétales avec moi. Il est également en train de se créer une petite collection de bocaux en verre tellement il trouve ma cuisine plus jolie en mode zéro déchet !

Bulk Market
6 Bohemia Pl, London E8 1DU, Royaume-Uni

> Qu’est-ce qu’il s’est passé pour toi depuis les Héroïnes Green 2018 ?

Je pense être à un poil près dans la même constante. Je suis peut-être plus indulgente envers moi-même lorsqu’il m’arrive d’acheter des produits emballés/pas bios/pas vegans (ex: penser acheter un steak vegan et se rendre compte qu’il y a finalement des oeufs dans les ingrédients). Je lutte de plus en plus pour les droits des femmes, à mon niveau et en tant que blogueuse, pour éveiller les consciences de mes lecteurices sur les inégalités hommes/femmes mais aussi sur les personnes LGBTQ+. La personne avec qui je partage ma vie est mon plus grand soutien et je suis véritablement heureuse d’avoir croisé sa route. Il me motive au quotidien. Je fais également partie d’un collectif de blogueuses qui se bat pour que notre profession soit reconnue et respectée et je crois qu’il n’y a rien de mieux dans la vie que d’être bien entouré.e. Il en va pour tout le monde et c’est pour ça que j’aime internet et les réseaux sociaux tant qu’on en fait bon usage.

TES HABITUDES GREEN

J’ai très envie de vous partager ma recette de lessive (non agglomérante) que j’adore faire au quotidien. Depuis que je fais ma lessive maison, j’ai eu beaucoup de lecteurices me demandant si ma lessive s’agglomère ou pas car les recettes qu’ils.elles ont essayé faisaient une lessive qui devient compacte et qu’il faut secouer énergiquement avant de pouvoir l’utiliser. Soyez rassuré.e.s, le problème ne vient pas des recettes mais des ingrédients utilisés pour faire votre lessive.

En effet, la plupart des boutiques qui vendent des copeaux de savon de Marseille, vendent des copeaux contenant de l’huile de palme. C’est cette huile qui donne la couleur blanche de votre lessive mais qui malheureusement la rend compacte. Je m’en suis rendue compte un jour en passant des copeaux de savon blanc à un bloc de savon vert que j’ai moi-même râpé (sans huile de palme, car il y a des savons verts qui en contiennent alors attention). Ma lessive est devenue fluide à souhait. Je n’ai plus qu’à secouer légèrement ma bouteille pour homogénéiser les ingrédients contre une séance de musculation auparavant.

Lessive maison – Crédits : LilyFairly

DIY LESSIVE

Voici donc ma recette de lessive maison non agglomérante :

Ingrédients:

  • 2L d’eau
  • Une poignée (soit 40 à 45g) de savon de Marseille vert ou de savon d’Alep râpé.
  • 1 cuillère à soupe de cristaux de soude: elle dégraisse, détache et adoucit l’eau.
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude: il neutralise les odeurs, les acides et adoucit également l’eau.


Préparation:

  • Faites chauffer votre eau.
  • Faites fondre les copeaux de savon dans votre eau chaude. Mélangez jusqu’à ce qu’ils aient parfaitement fondu.
  • Coupez votre plaque de cuisson
  • Ajoutez les cristaux de soude et mélangez à nouveau.
  • Incorporez le bicarbonate de soude et mélangez le tout jusqu’à parfaite homogénéisation.
  • Transvasez dans deux bouteilles en verre type bouteilles de limonade (ou dans une bonbonne à cocktails comme sur ma photo. J’en avais une qui ne me servait plus alors j’ai décidé de lui donner une autre utilité. N’en achetez pas forcément une spécialement pour la lessive)
  • Pensez à ajouter une étiquette sur les bouteilles pour éviter de vous tromper parmi les quelques rares produits d’entretien que comporte votre maison zéro déchet.
  • Versez la même quantité que pour une lessive habituelle, soit un bouchon doseur pour des vêtements peu sales, dans le compartiment lessive et du vinaigre blanc à la place de l’adoucissant.
  • Pour le linge blanc vous pouvez également ajouter une cuillère à soupe de percarbonate de soude dans le tambour de votre machine à laver (c’est un blanchissant oxygéné écologique)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier