dans Héroïne Green

Caroline est une femme pétillante, avec toujours le sourire et sa maison rayonne. Vous savez ce genre de personnes qui vous envoie des bonnes ondes, des ondes positives, et bien Caroline en fait partie !

Maman de 3 enfants, elle a entamé sa démarche green à la naissance de son troisième enfant en 2014. C’est à ce moment qu’elle a véritablement ressenti cet élan pour se lancer. Et finalement, comme elle me le disait “c’est au moment de ma vie de maman où j’étais sollicitée au maximum que j’ai eu envie  (besoin ?) de m’organiser différemment. De faire les choses plus simplement…”. Elle vous livre son cheminement et sa recette maison de déodorant que son mari a vite adopté lui aussi !

CAROLINE HÉROÏNE GREEN #6

Sa citation 

« Chaque jour est un petit pas dans un petit pas… ». C’est mon p’tit dernier, Léon qui m’a dit ça un matin. À trois ans… je ne savais plus quoi répondre…

Mais à y repenser, cela résume bien ce que je voudrais dire. D’une part, que changer ses habitudes c’est comme apprendre à marcher, ça prend du temps, c’est parfois difficile mais ça fait grandir… et puis d’autre part que l’impulsion est venue de mes… petits… de mes enfants.

Je m’appelle Caroline, j’ai 36 ans et je suis maman de 3 garçons de 4, 6 et 10 ans.

Comme beaucoup de parents j’imagine, je me suis interrogée à la naissance de mes enfants sur ce que je pouvais faire de bien, de mieux. Mais je mentirais en disant que j’ai tout révolutionné d’un coup !

Et puis il y a eu des rencontres, des personnes inspirantes qui ont fait le déclic. Notamment ma Cop’s Julie du cours de couture qui a achevé de me convaincre que faire autrement, avec une grande famille, c’est possible ! 

Alors on s’y est mis à la maison : le compost, le marché, la lessive maison, le vinaigre blanc, le bicarbonate, beaucoup de bicarbonate, les huiles essentielles et puis… le DÉO !

Aaaaah le déo, ça c’était mon crash test à moi ! Il faut dire que la fois où je me suis loupée avec le liquide vaisselle maison, c’est passé inaperçu mais le déo là, si ça ne marchait pas… tout le monde en profiterait !

Comment j’ai adopté le déo fait maison (et efficace !)

Etape 1 : éviter les ingrédients suspects

J’en avais assez des déo spray, du gaz irrespirable dans la salle de bain, des ingrédients suspects, des perturbateurs perturbants… Alors j’ai testé les déo sans sel d’aluminiums, sans parabènes, etc. Mais là, c’est mon homme qui a craqué : « Bon d’accord, il y a plus de sels d’alu mais là c’est plus possible… je sens la transpi ».

Et puis finalement, toujours autant de bouteilles, toujours autant de déchets… Pas logique

Etape 2 : retour à l’essentiel…le

Objectif cette fois : faire simple. Après quelques petites recherches sur les blogs, j’ai découvert l’huile essentielle de Palmarosa. Utilisée pure, juste quelques gouttes à appliquer sous les aisselles. Une huile essentielle vraiment efficace aux propriétés antibactériennes… et dont la bonne odeur s’active précisément avec la transpiration.

Une solution que j’ai trouvé très efficace mais coûteuse… et dont l’application goutte à goutte était peu pratique.

Etape 3 : ma p’tite cuisine

Alors je suis partie à la recherche d’une recette : 1. EFFICACE (surtout !!!) / 2. FACILE à réaliser (tant qu’à faire…) / 3. AGRÉABLE à utiliser et 4. ECONOMIQUE

Et finalement, avec 4 ingrédients et 5 minutes de préparation, j’ai trouvé la solution qui fonctionne chez nous, qui tient toute la journée, qui sent bon et tout et tout !

Les ingrédients : de l’huile de coco bio (propriétés antibactériennes) + du bicarbonate de soude (ce cher bicarbonate…) + de la fécule de maïs / ou arrow-root (propriétés absorbantes) + quelques gouttes d’huile essentielle de Palmarosa (mais ça j’en ai déjà parlé).

Concrètement, dans un petit bol, je mélange (dans cet ordre) :

  • 5 C à S d’huile de coco (à faire fondre au préalable sur un radiateur)
  • 2 C à S de bicarbonate de soude (très fin de préférence pour éviter les grains)
  • 3 à 4 C à S de fécule de maïs
  • 6 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa

Le mélange doit être bien lisse. Je transvase ensuite le tout dans un petit pot en verre avec un couvercle. Je laisse solidifier (au frigo). Pour appliquer la préparation, je prends simplement une petite quantité au bout des doigts. Le contact avec la peau fait fondre le mélange très vite.

J’ai également testé la version dans un stick à remplir mais l’été, quand il fait très chaud cela a tendance à ramollir un peu trop… 

En revanche, j’ai essayé la même recette avec en plus 2 C à S de cire d’abeille fondue (fournie par une amie qui a ses propres ruches non traitées. Merci Estelle !) et mélangée à l’huile de coco afin d’en faire une version solide dans des petits moules en papier. Ça rend le déo plus facile à appliquer et à manipuler. +++

Résultat : ça protège bien, ça sent bon, c’est pas cher, ça ne produit aucun déchet et là c’est le moment de dire : « C’est Moaaaaa qui l’ai fait ! »

et ça… ça fait très plaisir 😉

@carogthldr

Commentaires
  • Jeanne
    Répondre

    Bonne idée de recette, à tester ! Plus qu’à aller chercher les ingrédients pour le faire… !
    Et merci de nous avoir partagé la recette 🙂

    • Marine
      Répondre

      J’espère que la recette vous plaira ! N’hésitez pas à nous dire votre retour en commentaire ou sur les réseaux sociaux !!

  • Laura
    Répondre

    Merci Caroline pour cette recette de déodorant naturelle. Je vais la tester.

Laisser un commentaire

Les derniers articles
0
HELLO NATURE LOVER !
Inscrivez vous pour recevoir nos bons plans,
invitations, actus et tous nos conseils !